Raoul et gérard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raoul et gérard

Message  loilodan le Ven 29 Juil 2011 - 12:40

L'épée des condamnés



Raoul, s’essuya le front pour la centième fois de la journée. Et le maigre abri de fortune qu’avait érigée sa suite n’offrait qu’une maigre protection contre la chaleur étouffante du désert. Trois jours… Cela faisait trois longs jours que René et le mystique étaient partis.

Au loin on entendait le grondement sourd de la bataille. Groskase avait lancé sa « Waaagh !! » depuis un mois déjà. Car Telurion, tel était le nom de cette planète d’âmes perdues était hors de portée de toute flotte impériale. Mais pas de l’inquisition. Raoul n’avait pas ménagé ses efforts pour faire de Groskase, alors petit chef de guerre ork, un véritable seigneur de guerre. Il avait armé sa bande avec de l’équipement impériale, éliminé ses ennemis et conseillé sur bien des points. Tout ça dans un seul but : prendre pied sur Telurion, une planète aux mains des hérétiques.

Son Vox vibra une fois. Le message de René fut des plus laconiques : « on l’a trouvé ». Raoul regarda les coordonnées affichées sur l’appareil : une journée et demie de voyage à dos de chameau. Raoul se leva, étira ses muscles et dit à ses hommes de se préparer à partir.

****

L’aube se levait à peine. Ils avaient voyagés toute la nuit et le désert avait fait place à de petites collines rocailleuses. Mais Raoul n’était pas fatigué, car enfin il touchait au but de sa quête. Et l’excitation (ainsi que quelques stims…) le maintenaient en pleine forme. Bien que se trouvant exactement aux coordonnées émises par la transmission de René, il n’y avait aucune trace du vindicare. Mais Raoul était habitué aux excentricités de l’assassin et attendit patiemment que celui-ci fasse son apparition.
« Suivez-moi ». La voix du vindicare provenait d’un rocher un peu plus loin. Sa silhouette floue se sépara du rocher et il commença à partir sans regarder en arrière pour savoir si on le suivait. « C’est ça, ni bonjour, ni merde !! Et ou est le mystique ? » Lança jean à l’assassin, qui comme à son habitude ignora complètement ce dernier. « Laisses tomber Jeannot, je crois que l’on est encore parti pour une bonne petite marche » lui répondit Raoul.

Jean était un ancien sergent de la garde, qu’il avait sauvé du peloton d’exécution il y a plusieurs années. Ce fut l’un des seuls actes de bonté (le seul ?) dont il se souvint. Pourquoi lui, le puissant inquisiteur avait sauvé un pauvre sergent condamné à la peine capitale ? Encore aujourd’hui il ne comprenait pas son geste. Mais les voies de l’empereur sont impénétrables. Et de fait, ce simple sergent devint son plus fidèle compagnon. Lui sauvant à maintes reprises la vie.

Il fallut près d’une heure pour arriver près de l’entrée d’une petite grotte devant laquelle se tenait le mystique. Celui-ci déambulait de droite à gauche tout en déversant à mi-voix un flot continu de phrases incompréhensibles. Raoul fut étonné de le voir encore en vie. Jamais il n’aurait cru que le vindicare aurait pu supporter le mystique aussi longtemps. Décidément, l’assassin resterait à jamais un mystère pour lui.

Laissant le mystique délirer seul, le petit groupe entra dans la grotte qui ne faisait pas plus de vingt mètres de profondeur. « Et on a fait tout ce chemin pour arriver là ? » demanda jean. Raoul se tourna vers lui avec un large sourire : « Homme de peu de foie ! Tu ne vois que la surface des choses ! Dis à tes hommes de prendre les plasmas : on a un tunnel à creuser ».

Le travail commença sous la supervision de jean. Bien qu’utilisés à la puissance minimum, la chaleur dégagée par les rayons plasma, ajoutée à celle de la journée obligeait les hommes à se relayer régulièrement.
Raoul repensa à ce qu’il était venu chercher : la lame des condamnés. Il avait trouvé sa trace dans des manuscrits sur Ilirion IV. Il était dit que cette épée avait été forgée par Khorne lui-même pour punir ses démons qui faillissaient à leurs devoirs. Le châtiment avait été inspiré par Tzeentch et consistait à obliger les démons punis à servir celui qui brandissait l’épée : un mortel !! D’après ce qu’il avait lu, l’asservissement ne semblait pas durer éternellement, mais de nombreux démons semblaient y être contraints et ce de façon régulière. Mais parmi tous les noms qu’il pu trouver, un revenait régulièrement. Un nom imprononçable dans son entier pour un être humain, mais dont le diminutif aurait approximativement put se traduire par Gérard. Qu’avait donc fait ce démon pour mériter tel châtiment ? Pourquoi Khorne ne l’avait-il tout simplement pas anéanti ?
Alors qu’il se posait ces questions, son regard se porta sur jean qui essayait de donner à manger au mystique. Parfois, il n’y a pas de réponses. Lui non plus n’arrivait pas à comprendre pourquoi il avait sauvé le sergent, ni pourquoi il gardait l’insupportable mystique.

Alors que le soir approchait, un des hommes cria qu’ils avaient trouvé quelque chose. Raoul rejoignit aussitôt l’équipe de forage. Ce qu’il vit le déçut. Alors qu’il s’imaginait trouver une magnifique épée élégamment ouvragée, il n’y avait en fait qu’une simple épée courte et toute noire enchâssée dans la pierre. Puis Raoul se souvint de la signification de cet objet pour les démons : la punition par l’humiliation. Et la forme même de l’arme était un moyen de leur rappeler cela.
« Dégagez-la de la pierre, mais surtout n’y touchés pas ! Nous devons la ramener sur Albion III pour l’étudier. »


***


Cela faisait huit jours qu’ils avaient trouvés l’artefact et qu’ils voyageaient à travers le désert pour rejoindre le point d’extraction. Raoul en avait marre : la chaleur était étouffante, les chameaux dégageaient une odeur exécrable et pour couronné le tout, le mystique était de plus en plus insupportable. Le groupe avait encore dut s’arrêter pour permettre à ce dernier de déféquer. Des protestations écœurées provenant de ses hommes firent tourner la tête à Raoul. Et son regard se posa sur le mystique en train de manger ses excréments.
« Ce coup-ci c’est juré, je l’abat dès notre retour ! »Dit Raoul. « Vous dites ça à chaque fois, mon seigneur. » Lui répondit jean d’un air à la fois las et amusé. Raoul allait répondre lorsque le Vox se mit à vibrer : c’était René parti en éclaireur.
« Nous sommes repérés. Une bande d’orks se dirige à pleine vitesse vers nous et ils sont plus d’une centaine. On dirait un culte de la vitesse et ils seront là dans 15 minutes maximum. »

Raoul regarda autour de lui : des dunes à pertes de vue et sa troupe ne comportait que huit hommes, dont le mystique… Et le point d’extraction se trouvait encore à plus de 3 semaines de voyage. Raoul se précipita alors vers le mystique, lui tapa sur la tête en lui criant dans les oreilles : « Maurice !! »
Le mot implanté dans le subconscient du mystique activa le lien psychique avec la barge de bataille Empereur’s fury des chevaliers gris. « Maurice, nous avons besoin d’une extraction immédiate, mais nous ne sommes pas au point de rendez-vous. Repérez notre position grâce à la perturbation Warp que vous allez repérer. Surtout ne vous occupez pas des démons. Je répète, ne vous occupez pas des démons, je les contrôles. » La réponse arriva par l’intermédiaire de la bouche du mystique rempli d’excréments. C’est un Vox, pensa Raoul, un Vox d’une portée de plusieurs années lumières et que mange ses crottes…
« Sortez l’artefact, c’est notre seule chance ! » dit Raoul à ses hommes.

Une première détonation venant du fusil de René ouvrit les hostilités. Jeannot avait placé ses hommes juste derrière la crête d’une dune de sable. Raoul se saisit de l’épée courte et commença à prononcer l’incantation. Aussitôt l’épée vibra, grandit jusqu'à prendre la taille d’une respectable claymore. L’air se chargea d’énergie démoniaque alors qu’apparaissaient autour de la troupe des sanguinaires et des chiens de khornes. Il y avait aussi un démon juché sur un antique chariot tiré par une énorme créature que Raoul reconnu pour un Juggernaut. Raoul pointa alors la lame des condamnés vers les orks massés en contre-bas. Et dans un cri de fureur, les démons chargèrent les peaux vertes.
Alors que le combat faisait rage depuis 10 minutes, l’air se chargea d’ozone et dans un éclaire aveuglant deux escouades de terminators chevaliers gris apparurent et se joignirent au combat aux coté des démons. Dès le dernier ork tué, les démons disparurent.

Un chevalier gris que Raoul reconnut comme Cornélius malgré son armure terminator s’approcha de l’inquisiteur. « Comment avez-vous fait ? Quelle est donc cette magie ? » Demanda Maurice à Raoul. L’inquisiteur lui montra l’artefact : « Grace à ceci mon ami. Si nous arrivons à percer le mystère de cet objet, alors nous pourrons contrôler les créatures du Warp. »
« Et bien moi, je me demande pourquoi un objet aussi puissant était caché dans un endroit aussi désert. » demanda jean. Raoul se tourna vers son sergent : « Et bien ça, c’est l’œuvre d’un démon mineur de Nurgle… »








La punition


Sur le monde chaotique Hyperion IV les alentours du portail warp n° x158469641156 étaient saturés par les hordes de démons en attente de passer la porte vers un monde ruche humain aux perspectives de massacres réjouissantes. Les aiguilleurs du warp œuvraient taciturnement à la plus ou moins bonne marche des files de démons avant l’ouverture des réjouissances.
Pour une fois Gérard et sa clique étaient à l’heure, et comble de chance, ils étaient les premiers sur la liste, ils allaient être la tête de pont. Gérard se demandait encore comment, avec son passif, il avait reçu ce laissé passer. Bob son avocat Nurling devait y être pour quelque chose.
A H -5 minutes une démonette aiguilleur arriva enfin au guichet ou attendait Gérard et ses potes en tête de file.
« Laissé passer, SVP » demanda l’aiguilleur, Fier comme un démon majeur de Slaanesh, Gérard tendit ledit papier. Saisissant le lassé passer, la magnifique et désirable fonctionnaire l’étudia, et annonça tout de go: « Ceci n’est pas le bon formulaire, il me faut le formulaire MRH666, et non pas le formulaire MRH667, en vertu de l’article 666 du code Warp, vous êtes passible d’une amande pour forfaiture de 10 ans de service au sein du corps n°78452158 des nettoyeurs.
-veuillez vous rendre immédiatement au poste de transfert 4012. » Gérard interloqué, tenta en vain de se défendre, « Comment !c’est pas le bon formulaire ! Bien sur que c’est le bon formulaire ! Vérifier doit y avoir erreur ! »
Piquer au vif la fonctionnaire aiguilleur du Warp de son état depuis 250 décennies, en avait vu d’autre. « Sachez, Monsieur, que l’administration du Warp ne fait jamais d’erreur. En vertu de l’article n°1 du code du warp, vous êtes convoqué par le tribunal inquisitorial n° 6525896, pour sédition, rébellion, et mise en péril d’une invasion imminente. Gardes amenez cette horde immédiatement ! ». Fou de rage Gérard explosa : -« C’est inadmissible !, C’est une erreur ! Vous aurez affaire à mon avocat ! Nous ne bougerons pas de là ! »
Les autre démons de sa hordes ayant entendu les faits commencèrent eux aussi à s’énervé. Les démons suivant ayant eux, le bon laissé passer, huèrent et réclamèrent l’évacuation des importuns. S’ensuivit un énorme pugila, une bataille gigantesques entre les démons des différents dieux éclata alors. Il fallut l’intervention des CRS (compagnies de répression sanguinaires) pour rétablir l’ordre. Gérard et sa clique furent arrêtés et emprisonnés. Bien entendu l’envahissement du monde ruche fut reporté…..
***
15 jours plus tard, dans le quartier des gardés à vue de la prison divisionnaire du portail warp n° x158469641156, Bob l’avocat nurling de Gérard à enfin réussi à obtenir une entrevue avec son client après quelques pots de vin. Il lui en avait couté 2 sacs d’herbe à roulée, et quelques champignons hallucinogènes, mais le plus dur fut de devoir céder 2 doses de stim !
Bob arrive devant la cellule du Gérard.
« Salut, Gérard… sa roule.
- Salut Bob, non ça ne roule pas ! C’est quoi se laissé passer foireux que tu m’as refilé.
-ho, zen, mon Gégé, c’est bon, y avait qu’un chiffre de foireux ! Et puis si tu avais filé droit t’en serait pas là, mec ! Bon faut que je te dise, tu passe en jugement demain, le juge c’est Bubu le buveur, tu sais celui à qui ta bousillé le croiseur démoniaque lors de la bataille contre les grandes z’ oreilles.
-Ouille ! Sa pu ça !
-Ouais, mais en plusse comme t’a vexé le scribouillard au portail, ils ont interrogé la bande. Et là tes potes y s’ont raconté tes aventures……
- Toutes mes aventures ?
- Eux j’ sais pas, enfin un bon paquet quoi.
-Bob faut que tu me sortes de là ! Je serai ton débiteur éternel ! Mais fait quelque chose.
S’il te plait Bob !.
-Bon, je verrais ce que je peux faire, j’ai un pote qui connait un pote qui à un pote qui lui doit une fleur.
- tu me sauve la vie Bob.
- Bon faut que j’y aille là, salut Gérard, à demain.
Sur ce, Bob fringant avocat de son état alla voir un pote, du pote d’un pote, qui l’envoya cher Gros Prout le Démon Majeur de Nurgle. Ce dernier indiqua Bob que le juge BUBU et lui était en bisbille pour une affaire de démonette, un peu louche, cette Raymonde quelle sacrée co******. Il lui conseilla de laisser condamner Gérard et de venir le voir après.
Le lendemain au palais d’injustice du sous secteur 12 de la division 214 du portail warp au n° cité plus haut (de toute façon vous ne lisez pas tous les chiffres). Gérard réveillé aux aurores par ses gardes chiourmes poireautait depuis des heures dans l’antichambre de la salle d’audience. Arrive enfin Bob, tout confiant et complètement enfumé…Quand passe au vert la lampe permettant d’entrer dans le tribunal. Chacun prend place, Les protagoniste se lève à l’entrer du juge Bubu. Ce dernier vêtu de sa robe carmin de juge d’injustice et de sa perruque rouge sang avait fière allure.
Le greffe annonce donc la couleur : « Affaire n° 30.66.11.34.48 Ministère warpique contre Gérard tout court. La parole est à l’accusation :
« - Votre honneur, le Ministère warpique va démontrer que le sieur Gérard, est un fieffé incapable et qu’il mérite une peine exemplaire. Mais avant d’énoncer les faits pour lesquels il est jugé ici, nous allons cerner le personnage.
Ce Monsieur Gérard à au court d’une campagne mené par vous-même, votre honneur, détruit votre croiseur privé « Le démon Maaaahjeur » sur un caillou perdu après s’être prit une salve de torpille Eldar. Je sais la peine que cela vous à procurée votre honneur. Mais la perte de votre estimé vaisseau à provoqué la destruction d’une flotte SMC, destinée à conquérir le secteur.
Ledit Gérard à ensuite était envoyé en punition sur un monde prison de l’œil de la terreur, ce qui à permis à la 13 compagnie Wulfen de s’enfuir, avec les conséquences que vous savez. Mais ce n’est pas tout !
Voulant rattraper sa bévue, cet immonde engeance d’humain, à eu partie lié avec des démons de nurgle, voyer qui le défend ! C’est par ce nurling que le prévenu à tenter de s’échapper pour rejoindre un monde humain et posséder le seigneur local, il y à tellement bien réussi que le culte de l’empereur est à son comble sur cette planète et que tous nos agents possédant ont été exorcisé, lui y compris !
Et là son dernier méfait : une tentative de passage en fraude lors des réjouissances prévue pour votre dieux Khorne, sur la planète répertoriée MRH666. Non content de s’être fait prendre cet ignoble démon à fait échouer votre petite sauterie, votre honneur.
Après cette démonstration je laisse là parole à la défense.
-Brillant exposé, mon fils, heu, je veux dire monsieur le procureur. La défense n’aura la parole qu’après que j’ai interrogé le prévenu. Sieur Gérard, avait vous présenté un document numéroté MRH667 à la démonette Raymonde, au guichet n°69 du portail warp x158469641156?
- Heu votre honneur…
-Oui ou non ! Répondez par oui ou non !
-Oui, euh… Votre honneur ….. déclara Gérard penaud.
-Ainsi vous avouez ! La cour vous condamne donc en vertu des aveux non contraint ! Vous êtes condamné à être enfermé dans l’épée de damnation éternelle. Greffe, veuillez procéder à l’exécution immédiate de la sentence, mon fils et moi allons diriger l’invasion de MRH666 dans 5 minutes et on assez en retard à cause de ce nabot. Maître Bob, veuillez accompagner votre client à la salle d’exécution sentencique. »
Alors Gérard laissa éclaté sa colère, « Ceci est une parodie de justice, je ne me laisserais par faire, je vais en référé à la plus haute instance démonique…… » Il continuait à vociféré quand il fut enfermé dans l’épée de damnation éternelle.
Bob ayant assisté à toute la scène se vit confié l’épée, il retourna voir Gros Prout qui pour le récompensé de son ingénieuse non défense, le muta sur Télurion, en tant que garde du corps d’un chef orque en plaine ascension. Bob découvrit sur cette planète un nouveau stupéfiant trop tordant, que l’on ne peut nommer sans faire de prosélytisme, mais dont les effets son cool, et hallucinogènes. Au cours d’une fumerie à tout rompre avec un orque,il perdit l’épée au fond d’un puits et oublia jusqu’au fait qu’il en avait jamais possédé une.


Les protagonistes :

Raoul Volponi : Inquisiteur investigateur des chevaliers gris, qui au cours d’une recherche sur Ilirion IV concernant des faits soit disant miraculeux (une victoire surprise sur une flotte SMC ) découvrit un ouvrage démonique faisant référence à une épée qui permettrait à son possesseur de commander aux démons. Depuis ce jour il est omnibulé par cette épée.

René le vindicare : Un bon copain de Raoul, ensemble ils ont fait les 400 coups, 2 ou 3 exterminatus, et quelques exécutions sommaires. René est en mission secrète depuis la découverte de l’épée.

Le mystique : C’est l’œuvre d’art de Raoul, une merveille de technologie, un vox couplé à une baise de téléportation le tout intégrer dans la boite crânienne dudit mystique, bon le problème est que du coup le cerveau est un peu en bouillis, mais on n’est pas à ça près.

Jean Volponi : C’est le frère caché de Raoul, qui ne le sait pas, leur mère à confiée à Jean la tâche de surveiller son frère qui à tendance à un peu exagérer. Il se fait passer pour un simple sergent de la garde du 7 aéroporté Catachan. Mais Raoul se doute t il de quelque chose ?

Cornélius : Justicar terminator de la compagnie sécrète de protection rapproché attribué à Raoul par la chambre militante de l’ordre. Sa mission éradiquer le mal par le mal.

Groskase : Big Boss orque de Tellurion, choyer par Raoul en vu de créer le chaos sur ce monde renégat en vu de récupérer l’épée. Mais Groskase, se méfit de Raoul et à prit la décision de le trucider pour l’ex’ampl.

BuBu : Juge d’injustice reconnu pour sa grande injustice, en tant que buveur de sang, il aime les massacres, les tueries et les découpages en petits morceaux. Vit en couple avec Raymonde, et à eu un fils (si, si, c’est possible…., bon ils l’on adopté mais faut pas le dire à Raymonde) En guerre froide avec Gros prout, à cause de Raymonde.

Raymonde : la Raymonde pour les intimes, maitresse attitré de Bubu, mais qui ne rechigne pas à la tâche du moment qu’on lui en promet. Une obscure histoire de c** la lie à Bubu et Gros Prout. Depuis ces deux se livre une guerre larvé, aux multiples comséquenses.

Gros Prout : démon majeur de Nurgle qui s’évertue à récupérer Raymonde en discréditant Bubu, Il à fait saboter son croiseur démoniaque (mais chut personne ne le sait), il à permit la libération de la 13 compagnie space wolf sous la garde de Bubu. (mais chut personne ne le sait), il à saboter la sauterie que Bubu avait préparer pour Raymonde ( vous savez le portail à plein de chiffre que vous ne lisez pas.)

Bob : Nurling au service de Gros Prout, se fait passer pour avocat, mais il est en réalité l’agent 006 de l’ADN (AgenceProut pour la domination de Nurgle). A une passion non réfrénée pour les stupéfiants de tous types. Grand faux copain de Gérard.

Gérard : Gégé pour les intimes, (Bob quoi, puis peut être Raoul), bouc émissaire de Gros Prout, de Bubu, de Raymonde (elle se venge de lui après l’avoir laissé pour Gros Prout car c’est lui le père de son fiston, Bubu ne le sait pas, il croit qu’ils l’ont adopté). « Grand » héros sanguinaire, ne sort jamais sans son jungernnaut et son char,(on à beau lui dire que le char c’est Veillot, qu’il y a des autos et tout et tout mais rien n’y fait c’est dedans qu’il culbuta Raymonde. Il est un peu con Gérard). Il à été condamné à servir le détenteur de l’épée de damnation éternelle, finalement il s’y trouve bien, il à une bande de pote avec lui, ils sortent, ils massacrent, ils rentrent, recommencent. En plus le Raoul il est cool il leur fait plain de sauteries, et des fois il trempe l’épée dans un sceau de bière, et ils sont tous bourrés.

loilodan

Messages : 1593
Date d'inscription : 29/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum